Le dirigeant de West Courtage à l'honneur dans la Presse grand ouest !

article dirigeant gestion patrimoine

Dimanche 6 juillet 2014 Le Télégramme

Il fallait un véritable passionné pour ressusciter la base de vitesse de Brest. Des clubs y avaient pensé, les magasins de matériels de glisse, trop occupés à se tirer la bourre, ainsi que les collectivités avaient lâché l’affaire depuis longtemps. Les vitesses supersoniques des canaux du sud de la France et de la Namibie ont brutalement enterré le plan d’eau semiouvert de la rade de Brest. Et avec lui la dynamique de onze éditions mémorables (1981-1991). C’était sans compter Ewan Lebourdais. Toujours un projet en tête, toujours une idée à concrétiser. Et au moins trois ou quatre fois par semaine sur sa planche à voile au Moulin- Blanc, à Brest, ou devant Saint-Pabu. L’homme a pourtant découvert le windsurf il y a moins de six ans. « Mon premier sport, c’était le golf. Mes parents avaient construit, par hasard, dans l’enceinte du golf de Rennes ». Personne ne joue toutefois dans sa famille. Ce qui ne l’empêche pas de devenir un des grands espoirs français. Puis, en pleines années lycée, il se tourne vers la plongée. Il s’y investit à fond et accumule plus de 300 sorties jusqu’à son niveau trois. Ses plongées répétées sur les épaves le rapprochent de Brest où il fonde sa société, quelques années plus tard. Il reprend ses études à 23 ans Si l’homme gravite aujourd’hui dans le monde de la finance et des crédits, rien ne l’y prédestinait pourtant. « Mon père était commerçant puis commercial. Son dépôt de bilan a marqué l’histoire familiale ». Et a forgé son goût de la réussite. Ewan Lebourdais démarre comme commercial en commençant par vendre de l’isolation aux particuliers avant de passer par l’exigeante école d’une grande société de photocopieurs. À 23 ans, il reprend ses études en contrôle de gestion et ingénierie financière puis enchaîne par un master en gestion du patrimoine. En parallèle, il lance sa société West Courtage, spécialisée dans la gestion de patrimoine, au côté de son épouse Eva, rencontrée à l’âge de 15 ans. Tout s’enchaîne à un rythme effréné. Il entame un doctorat, enseigne la gestion de patrimoine, l’immobilier et les maths financières, devient prof à l’ESC Brest (FBS aujourd’hui) où il enseigne, pendant six ans, le droit de la famille, le droit de l’immobilier ainsi que la gestion patrimoniale. Tout en faisant, dans le même temps, fructifier sa société. Dix ans plus tard, West Courtage réunit quatre collaborateurs et ne cesse de se développer à la pointe bretonne, autour du crédit...

Dimanche 6 juillet 2014 Le Télégramme par Stéphane Jézéquel

TOP