Le décret Denormandie - Brest

Investissement immobilier à Brest

 

Le dispositif Denormandie propose-t-il de réels avantages fiscaux pour faire des investissements en Bretagne?

Selon le Ministère du Logement, il existerait en France 3 millions de logements vacants dont 15 % seraient considérés comme vétustes. L'objectif du gouvernement, avec ce nouveau dispositif, permettrait aux propriétaires d'engager des travaux de rénovation et de remettre ces logements dégradés en location tout en maintenant un loyer assez bas. Promulgué en début de cette année et pour une durée de 2 ans, ce décret vise à faire revenir les gens dans les centres villes.

Même si l'intention est louable, ce projet repose sur le pari que feront les particuliers à investir sur des villes et des zones urbaines où le marché immobilier est en perte de vitesse.

Les contraintes

Certaines conditions devront être remplies pour pouvoir bénéficier de cette niche fiscale. La personne intéressée devra réaliser des travaux se montant à 25 % du total de l'opération dans la limite des 300 000€ et de 2 opérations par an.

La personne pourra ensuite bénéficier d'un abattement sur ses impôts de 12, 18 ou 21 % de son investissement (prix d'achat, frais de notaire et travaux réalisés) en fonction de la durée de la location (6, 9 ou 12 ans).

Il faudra bien sûr que ce logement se trouve en centre-ville de l'une des 244 communes qui a signé la convention dite « Action Cœur de Ville ». Tout comme le Pinel, il faudra respecter un plafonnement des loyers et les locataires ne devront pas dépasser un certain montant des ressources pour cette résidence principale.

Ce dispositif intéressant sur le fond se limite à un zonage retreint. En effet, les métropoles et les grandes villes ne sont pas éligibles et seules les petites communes peuvent en bénéficier.

Le risque de s'engager sur un investissement de ce type est de "surpayer" le bien, comprenant une majorité de travaux tout en ayant un risque locatif fort. En effet, la majorité de ces villes ne connaissent pas la même demande locative que les métropoles, d'où un risque de vacance locative assez fort.

Chez West Courtage, nous restons persuadés que le critère principal à respecter est l'emplacement, à savoir une ville de bonne taille avec un certain dynamisme économique.

11 villes éligibles en Bretagne : Saint-Brieuc et Lannion dans les Côtes d'Armor ; Quimper et Morlaix dans le Finistère ; Vitré, Redon, Fougères et Saint-Malo dans l'Ile et Vilaine ; Vannes, Lorient et Pontivy dans le Morbihan. Également concernées les villes de Chateaubriand et Saint-Nazaire en Loire Atlantique.

Decret Denormandie en Bretagne